mercredi 6 novembre 2013

Zéphyr de Nathalie Chapouille

 

Résumé :

Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait qu’elle n’entendrait plus jamais parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus, qu’il n’avait pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

Mon avis :

Ayant déjà lu les premiers chapitres sur son site il y a quelques mois, j'ai sauté sur l'occasion quand Nathalie a proposé des SP sur facebook....Et je dois dire que ça m'a fait beaucoup de bien parce que Zéphyr est un gros coup de coeur, je l'ai dévoré et adoré !!!!

Mais alors comment en parler sans spoiler...la tâche est difficile !!
Dès le prologue, on est très vite plongés dans le vif du sujet : le jour de ses 15 ans, Mélinda, notre héroïne, se fait agresser par une femme munie d'un sabre (il faut avouer qu'on ne voit pas ça tous les jours) et est sauvée de justesse par un homme qui porte une cicatrice en forme de spirale qui meurt aussitôt de ses blessures ! Ça commence fort !
10 ans après, Méli mène une vie normale : elle vit dans un appartement avec son frère David, elle termine un CDD qui ne sera pas renouvelé, elle sort avec ses copines...Mais tout va basculer le jour où Nathan, son meilleur ami, lui offre un pendentif en forme de spirale. (Juste une parenthèse pour dire qu'elle est quand même follement amoureuse de Nathan qui a priori ne s'en rend pas compte et ne ressent pas la même chose...) Elle va ressentir un léger malaise en le mettant, et le lendemain elle se réveille invisible !!! ça peut faire rêver des fois, mais là ça fait juste flipper !!
Pourquoi ? Comment ? Qu'est-ce qui lui arrive ? Est-ce que c'est lié à ce pendentif ? Est-ce que Nathan en sait plus qu'il ne le dit ??
Mais elle n'obtiendra pas ses réponses tout de suite, car Nathan va être très occupé par Sarah, une belle blonde qui lui fait tourner la tête, et Mélinda va rencontrer Alex (Aaaahhh Alex...*-*), un ami d'enfance de Nathan...On a un agréable petit moment d'accalmie le temps de faire connaissance avec Alex (non, je ne dis pas ça uniquement pour la scène du strip-tease...:p...) et puis tout s'enchaîne très vite, les événements étranges, les blessures, les combats, les révélations sur l'identité de chacun...Ce qui est appréciable c'est que ces révélations n'arrivent pas trop tôt, on a bien le temps de se poser des questions, c'est parfait !!
Nathalie a su créer son propre univers de l'imaginaire, original, et même si on en déteste certaines règles (on n'aime pas les interdits, normal ^^) ça donne très envie d'en apprendre plus dans la suite, parce qu'ici on découvre seulement ce monde...
J'ai beaucoup aimé le personnage de Mélinda, une fille très actuelle, indépendante, impulsive, sensible, intuitive, et bien plus...;)
Le triangle amoureux est bien traité, notamment grâce à quelque chose que je ne peux pas dire sinon ça gâche l'effet de surprise et c'est pas drôle...Mais à la question Nathan ou Alex, je n'ai pu répondre que ... « les 2 » !!!!

Vous aimez découvrir un nouvel univers, rencontrer des humains doté de pouvoirs particuliers, faire face à des amours interdits, le tout dans une histoire pleine d'humour et d'action, révélée par une plume vive et efficace ??? Alors laissez-vous emporter par ce tourbillon qu'est Zéphyr !
Un véritable remède anti-morosité et panne de lecture !!! Mais attention, une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher !! Important risque d’addiction !!!!

Un grand merci à Nathalie pour ce SP  !!!

Extraits :

"Son bras glissa autour de ma taille et une multitude de papillons se déchaîna au creux de mon ventre. Timidement, je posai ma tête sur sa poitrine. Je me lovai contre lui, concentrée sur les battements réguliers de son coeur. Je fermai les yeux quelques secondes afin de m’imprégner de son parfum irrésistible, de sa chaleur. Je savais qu’il faisait ça uniquement pour me réconforter…"

"L’homme qui se tenait sur le palier me déshabilla du regard en affichant progressivement un sourire éblouissant.
— Je ne pensais pas être accueilli de cette façon, mais ça me plaît.
Je restai bouche bée face à cette gravure de mode qui me reluquait avec un air gourmand, avant de me rendre compte que je portai une nuisette très courte, très décolletée et, surtout, à moitié transparente.
Mal à l’aise, je rougis violemment.
— Attendez-moi là une seconde, je reviens tout de suite, dis-je en lui claquant la porte au nez.
Le dos appuyé contre la porte, je secouai la tête.
Waouh, mais c’est qui ce mec ?"


"Alex me plaqua brusquement contre lui, comme s’il n’arrivait plus à se contrôler. Dès l’instant où je l’avais touché, un mélange de soulagement, de passion ardente et de bonheur, m’avait submergée. Il nous téléporta dans ma chambre et me relâcha lentement. Je perçus une pointe de regret, sans savoir si cela venait de moi ou de lui, ce qui me perturba un peu plus."

"Mon coeur palpitait alors que ses yeux me fixaient avec insistance. Ses doigts se crispèrent sur ma nuque. Ses lèvres étaient seulement à quelques millimètres de ma bouche. Au lieu de m’embrasser comme je m’y attendais, il se volatilisa. Je fermai les yeux, et lâchai un soupir de soulagement. Pourtant, cette proximité m’avait une fois de plus ébranlée..."


Sortie le 6 novembre 2013 et disponible ici
Pour lire les premiers chapitres, par ici...
Bande annonce


http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

mardi 5 novembre 2013

Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain




 Couverture Pamphlet contre un vampire

Résumé :

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Mon avis :

Voilà un roman idéal pour l’été, frais, léger, addictif…
Ne vous y trompez pas...sous ses allures de critique de l’actuel débordement de littérature vampirique, il s'agit bien d'une romance humaine/vampire ;)
A réserver aux accros du genre ou à ceux qui ont de l'humour !!

Satine Muller, lycéenne de terminale, ne supporte plus de voir toutes ces gourdes qui lisent des histoires de beaux vampires et qui rêvent d’en rencontrer un au coin de leur rue. Elle se casse la jambe pendant l’été et a alors tout le temps d’écrire, après recherches sérieuses, un pamphlet contre ces maudits buveurs de sang, et même de créer son blog.
A la rentrée, son pamphlet a fait le tour du lycée lui réservant une certaine célébrité mais aussi les désagréments dus aux pro-vampires, et bizarrement à la bande des beaux gosses de l’établissement. Aussi, quand Hugo Rivoire, jeune homme craquant, va lui demander de retirer son pamphlet pour ne pas avoir d’ennuis, elle ne comprend pas son intérêt pour ses écrits…Pour elle, les vampires n’existent pas, pas d’autre réalité !!
Seulement…devant l’accumulation des preuves qui lui sont mises sous le nez, elle va devoir se rendre à l’évidence, loin d’être facile pour elle, que peut-être…certaines choses bizarres ont une explication !!
Tout aussi gourde qu’une certaine Bella, notre Satine va donc faire un pas en avant, 2 pas en arrière pendant un petit moment, et jouer à « tu me plais mais je ne l’admettrai jamais parce que tu es un vampire, mais les vampires n’existent pas, mais tu me plais, mais c’est hors de question de sortir avec un vampire… » jusqu’à ce qu’il la fasse taire, merci Hugo !!!
Tous les clichés classiques sont repris, le bal, la présentation à la mère qui l’adore, le conseil des vampires, les jeunes vampires…
Ici, les vampires sont juste un peu froids et ne mangent pas, ils peuvent sortir le jour sans briller, ils sont doués pour tout (la facilité d’une longue vie d’immortel), forts, rapides, et bien sûr ils sont sublimes !

C’est drôle, grinçant, mordant (oui c’était facile…) ça se lit tout seul et avec plaisir !
Le pire c’est que ça m’a donné envie de relire Twilight ^^ mais je me soigne !!!


http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg


L'amour sans le faire de Serge Joncour


 Couverture L'amour sans le faire

Résumé

Après dix ans de silence, Franck téléphone un soir à ses parents. Curieusement, c'est un petit garçon qui décroche. Plus curieusement encore, il s'appelle Alexandre, comme son frère disparu des années auparavant. Franck décide alors de revenir dans la ferme familiale. Louise, elle, a prévu d'y passer quelques jours avec son fils. Franck et Louise, sans se confier, semblent se comprendre. "On ne refait pas sa vie, c'est juste l'ancienne sur laquelle on insiste", pense Franck en arrivant. Mais dans le silence de cet été ensoleillé et chaud, autour d'un enfant de cinq ans, "insister" finit par ressembler à la vie réinventée. L'Amour sans le faire, c'est une histoire de la tendresse en même temps qu'un hymne à la nature, une nature sauvage, imprévisible, qui invite à change, et pourquoi pas à renaître.

Mon avis

J'ai pu découvrir cet auteur en ayant été sélectionnée à la masse critique de Babélio, et je ne le regrette pas !!

Franck a choisi de quitter la ferme familiale il y a des années pour partir vivre à Paris et réaliser son rêve de travailler dans le cinéma, mais son boulot de cadreur n'est pas vraiment satisfaisant. Il a laissé son frère cadet Alexandre s'occuper de la ferme, mais Alexandre est mort.
Louise était la femme d'Alexandre, elle a vécu à la ferme avec les beaux-parents, puis ils se sont installés au moulin quelque temps avant le drame. Elle est alors partie vivre en ville. D'une rencontre qui n'aurait du durer qu'un soir, elle a eu un enfant, et elle l'a confié à ses anciens beaux-parents. Elle travaillait dans une usine mais est maintenant en chômage technique.

Dans la première moitié du roman, l'auteur alterne les chapitres consacrés à chacun des 2 personnages. Chacun se prépare à se rendre dans cette ferme à la campagne où ils n'ont pas remis les pieds depuis longtemps. Cela nous permet de découvrir leurs vies respectives, leurs blessures, leurs douleurs, leurs échecs...et met en évidence un parallèle, une similitude de leurs vies gâchées.
Ils ont tous les 2 été marqués par le même drame, qu'ils ont vécu chacun de leur côté en solitaire.
Ensuite ils se retrouvent là-bas tous les deux, autour de l'enfant de Louise, Alexandre, une tornade de vitalité et d'énergie de 5 ans.
Alors qu'ils ne se sont aperçus qu'une fois, le jour de l'enterrement, une évidente complicité va s'installer entre eux, entre les interdits et la culpabilité des sentiments. On est loin d'une histoire d'amour palpitante, romantique ou sensuelle, ici ce sont les non-dits, les silences et une compréhension de leurs blessures mutuelles qui vont créer un lien bien réel.
Le style de l'auteur est très agréable, poétique, envoûtant, il fait ressortir les émotions et les sentiments de façon très juste, très touchante...
Le sens de la vue est sollicité par l'usage de la caméra de Franck, les bruits et les sons sont très présents par la sensibilité des personnages qui retrouvent un environnement autrefois familier.
Et c'est dans cet endroit connu et retrouvé, qu'ils vont commencer leur reconstruction et pouvoir envisager une nouvelle vie, une promesse d'avenir...
L'auteur relate très exactement les mentalités paysannes, les rivalités entre voisins, les rancunes qui peuvent dater de plusieurs générations, le caractère bourru de cette famille...Le récit est bien ancré dans l'actualité avec l'évocation du chômage technique, reprise d'usine, délocalisation, subventions pour les plantations d'arbres...

Très belle histoire pleine de poésie, d'émotions et de sentiments, où les mots sonnent justes et vrais.

Extraits :

« Elle craindrait même de se rapprocher d'un homme qu'elle n'aimerait pas, mais qui serait là, ce serait terrible de s'habituer à sa présence, le manque que ça ferait naître si là encore, pour une raison ou pour une autre, il devait disparaître ou s'éloigner. Aimer, ce serait de nouveau s'exposer à la peur, la peur d'être dépossédée une seconde fois. Cet homme qu'elle aimait avant, il lui servait de repère et de raison d'être. Dans l'amour il y a bien plus que la personne qu'on aime, il y a cette part de soi-même qu'elle nous renvoie, cette haute idée que l'autre se fait de nous et qui nous porte. [...]
C'est toujours dangereux de miser son destin sur un homme. C'est si fragile, un homme. »

« […] quand on atteint ce genre d'arguments, c'est qu'on est tombé bien bas ; quand on en est à se dire ça, c'est vraiment qu'on est sur l'autre versant de l'amour.
Ce qui les retenait, c'était cette totale habitude qu'ils avaient l'un de l'autre, à force de rester ensemble on ne tient plus à l'autre, mais on tient par l'autre, et là, c'est beaucoup plus délicat, ça demande une énergie folle de se déprendre, ou de la haine pure, à moins de miser sur l'événement d'une nouvelle rencontre, celle qui redonne la folie de recommencer à zéro. »
 
"La curiosité, pour l'un comme l'autre, c'était de se retrouver face à un être un peu jumeau. Ils en étaient au même point. Il n'y avait presque rien à se dire, ils se comprenaient par le simple fait de regarder en soi. Souvent quand on se rencontre, on se parle, on se dit beaucoup de choses, on se livre, puis petit à petit on ne se dit plus rien, on se tait, on se devine. Là c'était comme s'ils n'avaient pas eu besoin de la première étape. Franck n'avait pas peur. Cet aveu, au contraire, le rassurait, le réconfortait. Il n'était pas le seul à se sentir perdu. Et cette complicité lui donnait ce qu'il faut de lucidité pour de nouveau tout envisager. »
 
« […] treize ans de vie commune qui n'auront accouché de rien, ils se seront d'abord aimés, ensuite ils seront restés ensemble, sas désir ni projet, et n'auront pas eu d'enfant. L'enfant, c'est toujours une manière de s'inventer une suite, de se construire un avenir, en dehors de quoi il ne reste plus rien, d'un couple une fois défait il ne subsiste plus rien, sinon des murs parfois, des souvenirs éparpillés dans la tête de chacun, mais les souvenirs, c'est rarement les meilleurs qui dominent, c'est souvent les derniers. »
 
« Franck se sentait apaisé, absorbé sur cette idée de l'instant, seul le moment compte, le reste est passé ou compromis, l'avenir une totale incertitude. »
 
« Parfois il arrive de se sentir instantanément proche d'êtres dont on n'a pas vraiment fait la rencontre, mais naturellement un lien se tisse, sans effort, sans volonté, par le seul fait d'une gigantesque coïncidence. »
 
 
« Que vous aimiez La route. ou Kathy Reichs., Faulkner. ou la fantasy., Babelio vous invite toute l’année à découvrir des critiques de livres. et à dénicher les meilleurs livres. en allant sur Babelio.com.

 

samedi 31 août 2013

Angela T.3 Mortelle étreinte de Julia M Tean



Résumé :

La chute de l’école des anges n’était qu’un début. Les ténèbres se rapprochent, et le monde des Hommes est menacé. Blessée, je suis alitée au manoir Hayden sous la protection d’une affranchie et de Nicolas.
Il ne pouvait rien m’arriver de pire.
Ma vie d’ange ne tient qu’à une plume et je suis sur le point de redevenir humaine. Si tel est le cas, La Faucheuse pourra crier victoire.
Maintenant que je suis face à Nicolas, vais-je parvenir à réfréner mes sentiments ?
Et Isaac, qu’adviendra-t-il de lui ?

Mon avis :

Lu en avant-première, j'ai été enchantée de retrouver mon Angela préférée ! Merci Julia ;)

Après la bataille finale du tome 2, on retrouve dans ce début de tome 3, une Angela détruite, physiquement et moralement. Fragilisée par une aile arrachée, désespérée par la perte de l'enfant qu'elle devait sauver, tiraillée entre 2 amours impossibles et sa mission d'ange supérieur, elle va avoir bien du mal à se reconstruire, à savoir qui elle est et ce qu'elle doit faire.
Elle réfléchit trop, l'Autorité a tout prévu, elle n'a qu'à se laisser guider, mais c'est sans compter sur la Faucheuse qui peut la manipuler et la tromper !

Va alors commencer une véritable quête. Aussi bien pour trouver le moyen de sauver l'Autorité, et par là-même, l'humanité, puisqu'il s'agit de restaurer l'équilibre du monde, l'équilibre entre la vie et la mort, face à toutes les catastrophes déclenchées par la Faucheuse et ses armées.
Mais c’est aussi un parcours initiatique pour notre héroïne, qui va devoir prendre pleinement conscience de son rôle et accepter que ses amis soient aussi intégrés dans le plan.

Ce tome nous dévoile de nombreux éléments essentiels de l'histoire et répond ainsi aux questions que l'on se posait. Il met en scène de nouveaux personnages et on y retrouve les anciens qu'on appréciait.
J'avoue un petit faible pour Aroun, je suis sûre que je ne serai pas la seule, même si comme Angela, on peut facilement craquer pour Nicolas ;)

Différents niveaux de narration rendent ce tome beaucoup plus complet, on passe de la narration à la première personne à une narration omnisciente grâce aux pouvoirs et aux liens d'Angela avec certains personnages. Ces subtilités enrichissent la trame en nous apportant une vision et des informations différentes. L'effet est réussi car on ne s'y perd pas.

Toutefois, Julia réussit à nous éloigner de ce qui nous semble évident au départ pour ensuite créer la surprise au moment de la révélation ! Par contre, le coup du loup blanc, on le voit venir de loin et on a souvent envie d'ouvrir les yeux à Angela ;)

Ce tome alterne à merveille les combats et les moments de calme pendant lesquels on peut faire la connaissance des nouveaux personnages, un bon équilibre !

Moments de doutes et de remises en question pour Angela aussi qui ne sait jamais sur quel pied danser...Isaac/Nicolas, Angela/Anya, ange supérieur/humaine. La dualité est en elle puisqu'elle est à la fois ange et humaine, unique en son genre, donc il ne faut pas s'étonner de son petit côté schizophrène...

La fin est magnifique, très émouvante, sauf les derniers mots qui nous donnent juste envie de « déplumer » notre chouette auteur ;) !!!

Extraits (et encore j'ai limité pour ne pas trop spoiler ^^)

"Il ne me voit pas. Il ne sent même pas ma présence. Je suis totalement évanescente, pas même une pensée, néanmoins, je suis là, conviée à vivre un instant auprès de la personne qui compte le plus à mes yeux. Ce n’est pas un rêve, je suis juste la spectatrice d’un instant qui appartient au présent. La connexion entre Isaac et moi a dû se renforcer après notre dernière rencontre, créant un nouveau lien."
"Cela devrait m’aider à aller de l’avant, à l’oublier, pourtant je ne ressens aucun changement au fond de mon coeur. Même si notre amour est impossible, nous sommes irrémédiablement liés."
"Isaac, depuis un mois que je suis ici, toutes mes pensées sont tournées vers lui, et pourtant je réalise peu à peu que mon coeur aime un souvenir."
"Chaque nuit, je peux sentir son regard épouser les plus intimes parcelles de mon corps, s’attarder sur ma nuque avec la tendresse d’un baiser, sur mes hanches avec la sensualité d’une caresse.[…]
J’ai envie qu’il reste près de moi, et en même temps, j’aimerais pouvoir tirer un trait sur lui."
"Quand mes lèvres se sont jointes à celles d’Isaac, j’ai su qui j’étais. Un ange, complet, lié à son ange-soeur par un pacte éternel."
"Quelque chose d’incroyablement puissant est à l’oeuvre entre nous et nous permet de rester en connexion, liés, intimement et éternellement.[…] Son souvenir est en moi, vivant, il me nourrit, me fait vivre et me rend plus fort."
"Il t’aime. C’est son amour qui t’a guidé vers nous. C’est son amour qui fait que nous sommes encore en vie. Ne le renie pas, accepte cet amour impossible, car c’est lui qui te rend plus vivante, lui qui te rendra invulnérable…"
"Dès l’instant où ton regard a croisé le mien, j’ai su que je t’aimerais pour l’éternité, même si cette éternité devait être semée d’embûches et de maux."
"Je ne peux pas sentir la chaleur du soleil sur ma peau, ni la caresse du vent dans mes cheveux, et pourtant, quelque chose en moi vibre furieusement quand la main de mon ange-soeur se mêle à la mienne. La seule présence d’Isaac me complète et m’aide à tenir le coup devant la dureté de notre existence. Il est ma source, ma terre, le coeur et le sang qui manquent dans mon corps vide et sans vie."
Disponible le 20 septembre 2013 Site de Rebelle Editions

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

vendredi 30 août 2013

Cinquante nuances de Grey de EL James

Couverture Cinquante nuances de Grey, tome 1


Résumé :

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Mon avis :

Enfin, je l'ai lu !!! Oui, il était temps, mais en même temps ça permet d'oublier un peu le battage médiatique autour ! Et effectivement, j'ai envie de dire « ok et alors ? »

Parce qu'après tout, y'a pas de quoi fouetter un chat !!!
Tout le monde connaît déjà l'histoire, une étudiante chaste et naïve rencontre un milliardaire troublant et sexy qui veut lui faire signer un contrat pour faire d'elle sa soumise...oui, parce que Monsieur « maniaque du contrôle » aime qu'on lui obéisse en tous points et en tous lieux ^^
J'ai souvent lu qu'Anastasia était gourde ou nunuche, et permettez-moi de ne pas être d'accord sur ce point ! Bon, qu'elle n'ait jamais vu le loup à son âge, c'est vrai que ça paraît surprenant, mais ça se passe aux Etats-Unis, et ils ne sont pas à une contradiction près...Mais à part ça, c'est quand même la seule des conquêtes de Christian qui négocie tous les points du contrat et avec qui il se passera beaucoup de choses sans qu'elle n'ait signé au préalable !
J'ai beaucoup ri avec ce livre...quoi, c'est pas le but ?? Tant pis, mais les « dialogues » entre la conscience d'Ana et sa déesse intérieure m'ont pourtant beaucoup amusée !!
L'histoire aurait pu être plus agréable à lire, écrite différemment...parce qu'il s'agit quand même bien d'une histoire d'amour et même d'un coup de foudre, même si c'est traité sous l'aspect d'une histoire de cul ! Des scènes érotiques donc, mais comme je le disais, pas de quoi fouetter un chat sous le soleil de Seattle ! Même si l'arsenal et les joujoux de Christian sont impressionnants, ça reste raisonnable, au moins dans ce 1er tome...Mais l'emploi du mot « baiser » à tout bout de ligne, m'a vraiment refroidie !
Alors Christian est à tomber certes, il a de nombreux talents, on a bien compris, mais il cache aussi beaucoup de souffrances dues à son enfance...alors soit on se sent l'envie de le consoler et de le guérir de son passé, soit on s'enfuit en courant avant de toucher le fond avec lui !!
Le choix d'Ana et la fin du livre nous pousse à lire le second tome, ne serait-ce que pour connaître la suite, c'est énervant ça !!!

Addictif...oui, même si j'ai lu plus addictif dans ce genre...
Erotique...oui, mais on a des auteurs français qui font beaucoup mieux...aussi sexy et mieux écrit !
Bref, j'ai encore du mal à cerner en quoi ce bouquin a révolutionné l'Amérique !

Extraits

« Selon Katherine, le gène « j’ai besoin d’un mec » me fait défaut, mais la vérité, c’est que je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui…enfin, qui m’attire, même si je rêve d’éprouver les sensations dont tout le monde me rebat les oreilles : genoux tremblants, cœur palpitant, papillons dans l’estomac… Parfois, je me demande si je n’ai pas quelque chose qui cloche. A force de fréquenter des héros de roman, je me suis peut-être forgé des attentes et des idéaux trop élevés. Reste que je n’ai jamais été remuée par un homme. »

« Non seulement il est beau, mais il représente le summum de la beauté masculine. Et il est là, devant moi. Chez Clayton’s. Allez savoir pourquoi. Mes fonctions cognitives se rétablissent enfin et mon cerveau se rebranche sur le reste de mon corps. »

« En fait, je crois que je suis en état de choc. Soit ma conscience s’est fait la belle, soit elle a été frappée de mutisme, ou alors elle est tombée raide morte, les quatre fers en l’air. »

« Il lui décoche le fameux sourire « toute résistance serait futile » breveté Christian Grey. Ma mère est cuite. Sa mâchoire inférieure tombe pratiquement sur la table. »
 
« J’espérais entraîner mon Cinquante nuances vers la lumière, mais cette tâche s’est avérée au-dessus de mes piètres moyens. »
 
« La douleur est indescriptible…physique, mentale…métaphysique…elle s’infiltre jusqu’à la moelle de mes os. La douleur. Voilà ce que c’est que la douleur. Et je me la suis infligée à moi-même. »




lundi 22 juillet 2013

Fille d'Hécate Tome 1 : La voie de la sorcière de Cécile Guillot





Couverture Fille d'Hécate, tome 1 : La Voie de la Sorcière

Résumé :

 Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"

Maëlys nous ouvre les portes d'un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l'exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l'aideront à résoudre les mystères d'une existence parsemée d'ombres… Car, une sorcière peut-elle s'épanouir coupée de ses racines, ignorante d'un passé dont pourrait dépendre l'avenir ?

Mon avis :

Il y a des livres qu'on lit lors d'occasions particulières et je me souviendrai où et quand j'ai lu celui-ci, puisque c'était dans le TGV pour Paris en route vers la convention Vampire Diaries :p
Mais ce n'est pas la seule raison qui me l'a fait apprécier !!!

 D'abord, la préface...Signée Vanessa Terral, elle nous présente l'univers de la Wicca, le paganisme, l'intention derrière les pratiques ou les actes... Cette entrée en matière m'a mise dans d'excellentes dispositions pour la suite, puisque j'adhère à tous ces sujets !

Quand Maëlys rencontre un étudiant qui mène des expériences scientifiques paranormales, elle ne se doute pas que sa vie va basculer à ce point. Elle apprend qu'elle est une sorcière, se découvre un don, des pouvoirs, des choses à explorer, développer, et va devoir se protéger...
Il y est question de hasard, de rencontres, de synchronicités, de magie...mais pas au sens HarryPotteresque, plutôt dans le sens où je l'entends, par l'existence et la manifestation de dons que l'on porte tous en nous et qu'on ne développe pas, par l'utilisation de plantes ou de minéraux pour se soigner, purifier des lieux ou se protéger. Tout est concret et réaliste, j'apprécie, et j'ai même appris 2/3 trucs au passage, même si j'ai relevé quelques petites choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord lol !
Je me suis très vite attachée à l'héroïne, qui ne comprend pas trop ce qui lui arrive mais qui, ayant toujours sentie qu'elle était différente, ne demande qu'à apprendre. Elle est aussi naïve et a peur de se tromper, de faire confiance aux mauvaises personnes...
J'ai été frustrée de ne pas en apprendre plus sur Alex...ok, je sais, il faut en laisser pour la suite ;) mais on reste sur notre faim avec ce personnage !!
Seul bémol, la rapidité de ce premier tome de présentation, tout arrive trop vite, même le dénouement...Je dis toujours que les auteurs sont sadiques, mais là pour le coup, Cécile, tu aurais pu nous faire languir un peu plus longtemps ;)
Mais il est efficace puisqu'on se pose plein de question sur les origines de Maëlys, sur le lien étrange avec Alex...

J'ai adoré cet univers, que je connais et pratique, et j'en redemande :) !!

Extraits :

"Etre Païen, c'est être convaincu de la magnificence de notre Terre, de l'importance de ses enfants. Etre Païen, c'est comprendre la nécessité de toujours mieux se connaître et aspirer à percevoir l'étincelle de grâce derrière chaque feuille, chaque flocon. Etre Païen, c'est prendre un arbre dans ses bras et sentir son amour se faufiler depuis l'écorce jusqu'à votre cœur."

"Il m'étreignit plus étroitement et un phénomène étrange se produisit. Une sorte de luminescence nous enveloppa, je me sentis à la fois si bien, si forte, et si...Comment dire ? A ma place ! L'évidence me frappa alors de plein fouet."

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

jeudi 18 juillet 2013

Crazy in love de Christy Saubesty

Photo 

Résumé :

Pour clouer le bec à tous ceux qui la considèrent encore comme la sage petite Manue, Emmanuelle Tosca va ouvrir son propre sex-shop. La jeune femme a tout prévu pour que la soirée d'inauguration soit parfaite, et délicieusement sexy. Tout... sauf de revoir Josh, le frère de sa meilleure amie. Celui qui a bercé ses nuits de fantasmes inavouables depuis l'année de ses seize ans et qui la fait toujours autant craquer. Ce qu'elle ignore, c'est que Josh, lui non plus, ne l'a pas oubliée.

Mon avis :
 
Que celui ou celle qui n'a jamais eu de fantasmes interdits ou inaccessibles me jette la première pierre...
Qui n'a pas craqué sur son cousin, quelqu'un de plus vieux ou de plus jeune, le playboy du lycée...Ici, c'est pour le frère de sa meilleure amie que Manue avait un faible quand elle avait 16 ans. Fantasmer sur quelqu'un pendant des années et apprendre 10 ans plus tard que finalement il éprouvait le même genre de désirs, a de quoi mettre tous ses sens à l'envers !!
Alors quand Manue et Josh se retrouvent, l'ambiance devient très vite torride entre eux (même si elle l'était déjà avant ^^), surtout que Manue prépare l'ouverture de son sex-shop avec un spectacle de pole dance en inauguration !
La scène de retrouvailles est juste hilarante, mais j'étais encore plus explosée de rire avec le passage  du Jedi !!!!
Du sexe oui, mais pas seulement, comme toujours dans les romans de Christy, les sentiments ont aussi leur place, même s'ils ne sont qu'évoqués car on est surtout dans le moment présent !
Encore un pari réussi ;) La gentille fille sage qui a bien changé et montre qu'elle peut se lâcher, l'amour/fantasme de jeunesse inaccessible qui en pince pour elle, les scènes hot épicées à souhait, l'humour, et même Ian Somerhalder...Quoi, mais qu'est-ce que ce fantasme vivant vient faire là ??!!
Lisez Crazy in love pour le savoir ;)

Extraits :

 "Josh. Son fantasme de toujours. Le seul mec avec qui elle avait rêvé de faire des trucs carrément interdits par la loi dans différents pays de la planète, l'avait surprise à faire des galipettes avec un jouet en silicone ! Trop pitoyable."

"Emmanuelle s'affairait à classer les boîtes de préservatifs sur les présentoirs les plus proches de la caisse. [...] Durex, Lubrix, Billy Boy, Manix...De la boîte de trois à la poche de cent. Aromatisés ou non. Avec ou sans réservoir. Latex effet seconde peau. Lubrifiés et même waterproof. Il y en avait aussi des fluorescents pour jouer au Jedi sous la couette ! Manue voyait la scène d'ici, tiens."

samedi 25 mai 2013

Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros

Couverture Pour un tweet avec toi


Résumé :

Auteure d'un presque Pulitzer, Abigail Donovan se débat contre l'angoisse de la page blanche. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Tweeter, elle se laisse happer par les tweets, retweets, hashtags, etc. Guidée par l'un de ses followers, "MarkBaynard" - un professeur d'université en congé sabbatique et twitteur hilarant -, Abigail retrouve l'inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?

Mon avis

Après le genre épistolaire par échange de mails, nous voici arrivés aux tweets ! 140 caractères pour se rencontrer et se découvrir, je n’ai pas encore réussi, donc ça m’intriguait !!

Abigail Donovan est un écrivain en panne d’inspiration. Après le succès de son premier livre, elle est bloquée au chapitre 5 du deuxième depuis des mois.
Son agent lui a créé un compte Twitter pour qu’elle soit en contact avec ses lecteurs, car elle reste la plupart du temps cloitrée dans son appartement avec ses 2 chattes.
Elle rencontre Mark, qui l’initie aux subtilités du réseau social. Ils échangent régulièrement et se découvrent beaucoup de points communs. Il est prof de littérature en congé sabbatique (mais peut-être bien Batman, ou un serial-killeur, allez savoir avec le virtuel ^^ !!).
Ils ont instauré un rituel en rapport avec les films et séries TV pour se dire bonjour et au-revoir à chaque fois qu’ils tweetent.
Il lui envoie des photos des pays où il se trouve, lui propose des rendez-vous virtuels, et réussit à la motiver et à lui redonner le goût d’écrire (ou d’aimer tout simplement…)
Ce livre que je pensais juste très drôle et sympa se révèle en fait beaucoup plus profond et très émouvant à un moment donné de l’histoire…
C'est truffé de références culturelles américaines, notamment de séries TV ou de films. J’avoue que j’étais parfois larguée ! C’est très varié puisqu’on y trouve Veronica Mars, Sauvés par le gong, Beverly Hills, en passant par Sex and the city ou Desperate Housewives !
Le récit mélange la narration et l’échange de tweets entre Mark et Abby, ce qui permet quand même d’avoir plus d’indications sur la vie et la personnalité d’Abby, et rend la lecture très rapide et agréable.

Ce roman met en avant la facilité qu’on peut avoir à raconter sa vie à des inconnus rencontrés sur les réseaux sociaux plutôt qu’à ses proches, et comment on peut s'inventer la vie de ses rêves...
Abby et Mark ne connaissent pas toute la vie de l’autre de A à Z, mais ils savent quelles sont leurs rêves, leurs peurs, leurs angoisses et leurs espoirs…N’est-ce pas le plus important finalement ?!

Extraits :

"Elle avait commis une erreur en se laissant entraîner dans cette situation. Ne disait-on pas que les réseaux sociaux créaient une impression factice d'intimité ? Sinon, comment expliquer qu'elle ait livré des détails aussi personnels de sa vie, de sa carrière et de son passé à un homme qu'elle n'avait jamais rencontré, un homme qu'elle ne rencontrerait probablement jamais ?"

Abby : Tu pensais que ta femme était ton âme soeur quand vous vous êtes mariés ?
Mark : J'avais 22 ans. Je croyais aux arcs-en-ciel, aux fées et aux licornes. Et je croyais encore que Ricky Martin était hétéro !
Abby : Qu'est-ce qui s'est passé entre vous ? Dix ans de mariage, c'est long. Tu as cessé de l'aimer ?
Mark : Non, on a cessé de s'apprécier. Ce qui, sur le long terme, est bien plus dévastateur.
Abby : Je connais des couples qui sont mariés depuis quarante ans et qui supportent à peine de se trouver dans la même pièce.
Mark : C'est exactement la raison pour laquelle ils sont encore mariés. La haine est une forme de passion. C'est l'indifférence qui tue une relation.

Elle s'était dupée en se disant qu'elle vivait la vie dont elle avait toujours rêvé alors qu'en réalité elle n'avait fait que s'y soustraire. Mais Mark l'avait sortie de sa cachette.
Il lui avait montré ce que cela signifiait vraiment de vivre sa vie jusqu'au tout dernier instant...

Pour un aujourd'hui avec lui, elle était prête à renoncer à tous ses demains.


jeudi 18 avril 2013

Comment (bien) gérer sa love story de Anne Percin




Couverture Comment (bien) gérer sa love story

Résumé :

Après l'été délirant qu'il vient de vivre dans Comment (bien) rater ses vacances, Maxime à tout ce qu'il faut pour passer une année géniale : une petite copine, un smartphone, une guitare...
Tout, oui. Mais... l'amour, comme chacun sait, c'est un truc complètement irrationnel. Y'a plein d'effets indésirables...

Mon avis

Ce livre fait suite à Comment (bien) rater ses vacances que je n'ai pas lu, mais il peut se lire indépendamment sans problème. J'ai profité du voyage proposé par Lady-Citation sur Club de Lecture.

En fait je me suis bien marrée. C'est très léger et divertissant, ça ne prend pas la tête, alors quand on est dans un moment panne de lecture, c'est pas mal !
Max est un ado de 17 ans, il est en terminale, travaille plutôt bien, veut avoir son bac avec mention très bien pour pouvoir intégrer Sciences-Po. Il joue de la guitare, ses parents lui ont acheté un smartphone et il a une copine...bref tout va pour le mieux !
Mais bien évidemment, la vie n'étant pas un long fleuve tranquille, on va suivre son histoire, qui n'a rien d'une aventure, rien d'extraordinaire ne lui arrive, seulement le récit du quotidien.
Ce qui pimente ce récit, c'est la vision des choses de Max, que permet le récit à la 1ère personne. Il a un humour bien particulier et des opinions bien tranchées. Les tournures, les expressions m'ont beaucoup fait rire.
Il agit impulsivement sans se soucier des conséquences, toujours désastreuses, bien entendu !
La musique et les nouvelles technologies tiennent beaucoup de place dans sa vie, ce qui en fait un roman très actuel, avec beaucoup de références qui nous parlent. J’ai beaucoup aimé « SpaceBook » ;)
La fin est un peu brutale et donne envie de continuer l’aventure…

Le récit ordinaire et désopilant des réflexions d'un ado sur la vie. Il y est question d'amour, d'amitié, de famille, de passions, mais aussi d'apprentissage des responsabilités, de confiance en soi, du besoin du regard des autres, de tout ce qui fait grandir et évoluer...Un bon moment de détente !

Extraits :

Passage qui m’a fait penser à certains copains de lycée…
« Le grand principe de la vie du lycéen moyen, c’est de s’appliquer à montrer qu’il est moyen, justement. Mention spéciale à ceux qui parviennent à s’assurer de bonnes notes tout en étant ouvertement de gros glandeurs. Peu importe si le mec passe ses nuits à réviser ses cours à la lampe frontale, l’important, c’est surtout que ça ne se voit pas ! »

Quand on me fait remarquer que mes 18/20 me laissent des cernes sous les yeux et des auréoles sous les bras, je laisse dire. Je parviens même à sourire. Un exploit, quand on connaît le fond de mon caractère qui n’est pas franchement porté à la tolérance…Je me dis qu’après tout, quand je ferai de la politique pour de bon, j’aurai pas fini de côtoyer des cons. Ça me fait un stage.


samedi 19 janvier 2013

Corps et âmes d'Olympe Mousseron

Couverture Corps et âmes

Résumé :

" Nous volions au-dessus de l'océan, dans une nuit sombre et glacée. (...) Ni bateaux, ni rochers, ni poissons, ni icebergs ne semblaient vouloir croiser notre route. Jade commença pourtant à ralentir de manière inexpliquée. Au loin, face à nous, elle fixait quelque chose. Une âme se dressait face à notre chemin, douze à quinze mètres plus loin. "

Et si vous pouviez quitter votre corps pour vivre en âme ? Et si les âmes avaient créé une civilisation semblable à la nôtre, dans laquelle elles pourraient vivre sans leurs corps ?

Mon avis :

Ce roman m'avait fait de l'oeil dès sa sortie !! J'avais participé à un concours sur la page de l'auteur pour le gagner, mais comme je ne gagne jamais rien en général et que je l'avais trouvé en braderie sur un forum entre temps, je l'avais acheté...mais il se trouve que je l'ai gagné au concours !! Comme quoi, il fallait vraiment que je l'aie et que je le lise ! Le moment de ma lecture est encore une fois tombé pile...
 
On se trouve face à deux narrateurs dès le début du roman. Celui qui l'ouvre le refermera et ce n'est qu'à la fin qu'on saura qui il est...
Dès cette petite introduction, j'ai adhéré... « John avait toujours avancé dans sa vie en se disant que ce qu'il faisait ne lui ressemblait pas.[...] Il était arrivé à vingt-quatre ans, à l'époque, avec l'idée très précise que la vie dans laquelle il était ne lui plaisait pas. Mais qu'est-ce qui lui plairait alors ? […] La vérité c'est que personne ne se plaît vraiment dans son quotidien. Du moins pas tout le temps. Il y a toujours une facette qui pêche et vous voudriez autre chose."
Ensuite, notre principal narrateur, John, se présente : il rédige le livre de sa vie, de ses aventures.

A 24 ans, après des études de réalisation audiovisuelle à Lyon, il monte à Paris pour concrétiser ses rêves, faire du cinéma. Mais ce n'est pas si simple, il commence d'abord par un stage puis un boulot pour une chaîne de TV. Rien de bien palpitant, surtout dans ce monde froid et mesquin des apparences qu'il nous décrit ! Il y rencontre Adèle qui va devenir sa copine et un peu trop vite sa fiancée...Il supporte cette vie qui l'enchaîne tout doucement jusqu'au jour où son âme sort de son corps !!! Il est d'abord terrifié et croit qu'il est mort, mais une autre âme, Jade, qui l'attendait, va lui dire que son âme est juste sortie de son corps parce qu'elle ne se trouve pas bien dans cette vie ! A partir de là, elle va lui expliquer et lui montrer toutes les possibilités qui s'offrent à lui en tant qu'âme...et il va rencontrer Angela, une jeune cubaine qu'il n'aurait jamais croisée autrement, et tout son monde va basculer !!
Je vous laisserai découvrir la suite de leurs aventures et de cet univers particulier dans lequel on se sent comme chez soi, avec leurs joies, leurs peines...

J'ai bien entendu adoré cet univers et cette vision des choses qui me convient tout à fait !
De nombreux médiums et des personnes ayant vécu des expériences de mort imminente (EMI ou NDE en anglais) témoignent de l'existence d'un univers parallèle où vivent les âmes...Bien sûr, ceux qui ne veulent pas y croire peuvent en rester au stade du roman, même si c'est un peu dommage de se priver de ça !

Les personnages sont plutôt réussis, même si certains auraient pu être approfondis : je reste un peu sur ma faim pour Morguaï !
John est très émouvant, il a un côté très féminin, avec beaucoup de sensibilité.
Le texte insiste sur l'impression de liberté en tant qu'âme, car à ce moment-là John décrit ses sensations et ses sentiments, alors que dans son corps, on est dans le matériel, et beaucoup plus centré sur le déroulement des événements.
On déteste Adèle, cette peste arriviste salope (désolée, là, y'a pas d'autres mots ^^!) et rancunière !
Jade, l'indispensable intermédiaire, le lien entre les 2 univers, entre John et Angela, est très touchante.
J'ai apprécié la pétillante Angela et l'intriguant Morguaï mais ils auraient tous les 2 mérité plus de détails....
A part quelques longueurs sur certaines descriptions, surtout quand on est dans le suspense de savoir la suite, je n'ai rien d'autre à lui reprocher !
Un petit mot sur la couverture : lumineuse et symbolique : la main (du destin ?) qui tient le bouchon de la fiole qui enferme notre âme...

La fin est à la fois, absolument horrible et triste, et tellement porteuse d'espoir !!! Quand on a fini d'en pleurer, on en sourit béatement (pour détourner la célèbre phrase de Musset ;)).

Un magnifique roman sur la vie, la mort, les contraintes, la liberté, le hasard, l'amour, le fait de vouloir être à sa place dans le monde...J'ai adoré la balade ! Un coup de coeur !! Dommage que le mode d'emploi pour faire comme John ne soit pas fourni avec le livre ;) Et encore merci Olympe pour ce concours !!!
 
Extraits :
 
"Les âmes le sentent quand c'est la fin. A ce qu'on m'a dit, tu sens pendant la journée qui précède que ton âme se rajeunit, ton esprit se fait plus clair...Comme si la mort n'était qu'un éternel recommencement, qu'elle te ramenait à la naissance."
 
"Je pense qu'en tant qu'âme ou en tant qu'homme, la même peur nous taraudera toujours. La peur de l'inconnu, d'être seul au moment fatidique et de s'éloigner de tous ceux que l'on a aimés."
 
"Je comprenais que les âmes ne prenaient pas le temps de discuter avant d'entamer une rlation d'amour, d'amitié ou de haine. Ce n'était pas la peine de faire dans la séduction ou bien de donner rendez-vous à une autre âme. A qui bon ? Quand on a le plus puissant des pouvoirs pour apprendre l'un de l'autre. De toute façon, c'était écrit, c'était comme ça... J'aimais cette femme et je savais que dès que j'avais posé les yeux sur son petit visage rayonnant à ce parc, j'allais l'aimer et tout faire pour être avec elle."
 
"Mes yeux se perdirent dans ceux de l'âme face à moi. C'était comme si je la connaissais depuis des années."
 
"Elle avait pourtant raison, j'avais toujours été un faible dans ma vie. Un mouton tondu, comme beaucoup d'autres moutons qu'il soit homme ou femme. Je n'avais même jamais eu envie de me rebeller. Je me disais qu'ainsi allait la vie. Le bonheur ne frappait qu'à la porte des gagnants au loto, qui, par chance, pouvaient choisir une autre vie lorsque cet heureux coup du sort leur tombait dessus. Finalement, je me rendais compte que même si ces gagnants pouvaient changer leur vie fnancièrement parlant, changer de travail, de situation et avoir moins peur de regarder leurs comptes en banque, cela ne les changerait pas moralement. Ils allaient rester des moutons tondus par leurs femmes ou par les autres. Quelque chose d'autre était nécessaire pour se rendre compte qu'il fallait changer, évoluer. Ce quelque chose je l'avais trouvé et je me rendis compte qu'il était celui qui me sauverait face à toute cette cruauté."

 
http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

http://img16.imageshack.us/img16/5773/livresu.png 1/15


 

vendredi 4 janvier 2013

Absinthes & Démons de Ambre Dubois

Couverture Absinthes & Démons

Résumé :

 Qui est réellement Lord Nermeryl ? Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ? Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ?

Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice… d’une manière bien singulière…

Mon avis :

J'ai pu découvrir cette auteure avec ce titre grâce à Kassandra qui l'a mis en livre voyageur sur Club de Lecture.

Nous suivons les enquêtes d'un jeune détective, aussi séduisant qu'arrogant, mystérieux et effrayant. Jorian Nermeryl est spécialisé dans les affaires touchant au surnaturel, et personne ne tombe sur sa carte de visite par hasard.
Il est secondé par une étrange compagne, la Corneille, qui le surveille et le guide.
Neuf enquêtes nous apprennent petit à petit l'identité de ce Lord, qui n'est entièrement dévoilée qu'à la fin. Très belle symbolique avec le chiffre neuf : un cycle, l'accomplissement de son « contrat » !
Pourquoi ce titre ? Parce que notre homme boit souvent de l'absinthe ( pour ses vertus aphrodisiaques ou pour accroître ses pouvoirs psychiques ? peut-être bien les 2...), et que ses yeux étonnants sont de la même couleur « vert mordoré ».
Jorian rencontre différentes créatures surnaturelles au fil de ses enquêtes, fantômes, vampires, fées, dieu celte, démons, et sa route croise la magie noire, la magie païenne, les sacrifices de sang, mais également des sentiments bien humains, comme la jalousie, la vengeance, la soif de pouvoir, et même l'amour.
Ces histoires nous montrent que ce sont bien souvent les hommes qui sont à l'origine de tragédies qui les dépassent, qui utilisent la magie, ou qui passent des pactes, et qui ne savent plus comment y mettre un terme.
L'enquête que j'ai préféré est Tentations, car c'est là que Jorian apparaît le plus sensible et vulnérable...Malgré son aura envoûtante et le désir qu'il inspire, je n'ai pas été séduite plus que ça, son arrogance m'a insupportée ;)

A travers ses différentes énigmes, Ambre Dubois nous fait voyager dans tout l'univers du surnaturel, dans ce qu'il a de plus sombre, passant facilement du monde celte des pierres levées et des oghams à celui de l'au-delà avec ses fantômes, ses démons et ses vampires, tout en y mêlant la religion, qui n'a d'ailleurs pas une très bonne image...
Une auteure à découvrir !

Exraits :

« Il était de coutume que les êtres humains entrant en possession de la carte de visite du mystérieux lord ne soient pas guidés par le hasard. En effet, ces personnes étaient toutes impliquées dans des affaires que l'on pouvait qualifier de surnaturelles, même si elles n'en avaient pas toujours conscience. »
 
« L'amour n'est bon que pour les fous ou les simples d'esprit, pas pour des êtres sombres comme nous. Il ne nous apporte que la destruction. Il nous pousse à commettre des actes insensés, à nous perdre dans un abîme sans raison. »

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

Le grimoire pourpre de Michaël Bettinelli

Couverture Le Grimoire pourpre


Résumé :

On le nomme le « Grimoire Pourpre », il renferme toutes les légendes du Diable. La tradition veut qu’il soit transmis au sein d’une mêm famille de génération en génération. Notre glorieuse famille a été élue dans ce but …

Mon avis :

J'ai découvert le livre et l'auteur au salon du livre de Montendre en octobre 2012.

Je ne suis pas spécialement fan de BD et je n'ai jamais ouvert un manga, mais quand on me parle de contes et légendes, je suis prête à tenter l'aventure !

Et bien, je dois dire que j'ai beaucoup aimé !
L'action se situe dans la ville de Limoges, ce qui est déjà un pari audacieux, mais remarquable ! Montrer qu'il existe des légendes dans toutes les provinces de France et qu'elles peuvent être exploitées, l'idée me plait déjà beaucoup !
Le jour de leurs 15 ans, Jean et Manon se voient transmettre par leur grand-mère un vieux grimoire qui relate les légendes du diable. Ils doivent absolument L'empêcher de s'en s'emparer. Nos deux héros, pas du tout préparés à ça, ne savent pas comment faire et l'ultime solution consiste à déchirer une page, ce qui rend le diable incapable de dérober le livre. Mais ils doivent ensuite revivre l'aventure de la page déchirée, pour remettre le livre en état.
Ici, leur quête sera la cuve de Saint-Hubert.
Ils vont alors découvrir les mystères souterrains de leur ville et de ses églises, et pénétrer dans le monde des fées (le Pichou Gens) à l'aide d'une canne d'enchanteur et d'une l'épée ayant appartenu à leurs ancêtres.

Je ne suis pas une spécialiste des illustrations, mais j'ai apprécié la précision et le détail des portraits et des monuments, et particulièrement les passages des légendes, qui sont magnifiques.

J'adore le message bien entendu, qui fait penser à Peter Pan et au monde des fées qui disparaît un peu plus chaque fois que quelqu'un dit qu'il n'y croit pas...

La religion, avec les saints et leurs légendes, les églises qui révèlent des passages souterrains, se mêle à la magie païenne des créatures mythiques, et même, détail qui m'a plus étonnée, aux francs-maçons qui viennent aider nos héros. Le tout brillamment illustré en noir et blanc fait qu'on passe un très bon moment !
L'idée du livre dont on déchire les pages pour revivre les aventures est excellente parce qu'inépuisable, ce qui promet de nombreuses autres aventures !! 2 autres tomes sont déjà sortis !

Extraits :

« Peu à peu, les légendes sont oubliées, ici comme ailleurs, la magie meurt...Mais vous, jeunes héritiers, vous avez le pouvoir de faire revivre tout cela, et de créer des légendes. »

« Nous nous sommes fait un devoir de veiller à ce que les contes et les légendes ne meurent jamais.
Nous les réécrirons, nous les vivrons...et nous les transmettrons car elles font partie de nous.
Et quand tout sera fini, le Pichou Gens pourra revenir et enfin retrouver sa place dans notre monde. Pour tous ceux que les lutins, les fées et autres créatures merveilleuses font encore rêver...Nous ferons revivre les contes et les légendes. »
 http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg

mardi 1 janvier 2013

Challenge Je vide ma bibliothèque 2013

J'en ai déjà raté 2, je peux bien me réinscrire pour celui de 2013 !!!
Comme Ayma a relancé ce challenge sur Livraddict, je le retente, toujours dans la catégorie Lisoteuse.
Donner une liste de 15 livres de ma bibliothèque que je veux lire en 2013, en laissant 5 titres inconnus dans la liste, c'est jouable en principe ;)

Voici donc ma liste :

Go to hell T.2 de Oxanna Hope
Dent pour dent (Maeve Regan T.2) de Marika Gallman
Immortel T.2 de Claire Wallaert
Les anges ont la dent dure (Félicity Atcock T.2) de Sophie Jomain
La stratégie des ténèbres (Ryan Blake T.1) de Sklaerenn Baron
Le ciel nous appartient de Julie Gerster et Edwige Haurant
50 nuances de Grey de EL James
Samhain de Cassandre F. Amaranthe
La secte d'Abaddon (Aliette Renoir T.1) de Cécilia Corréia
Corps et âmes d'Olympe Mousseron


http://img16.imageshack.us/img16/5773/livresu.png



La couleur de l'âme des anges de Sophie Audouin-Mamikonian

Couverture La Couleur de l'âme des anges, tome 1

Résumé :

Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné. En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy cherche à supprimer à tout prix ce témoin indésirable...
Alors que des Anges se liguent aussi contre lui, Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d'elle ?

Mon avis :

J'ai pu le lire grâce à Anne-Sophie qui l'a mis en livre voyageur sur Club de Lecture, et c'est un coup de coeur qui est tombé à un moment particulier...Quand le hasard s'amuse...
 
Après avoir été assassiné, Jeremy se retrouve dans un au-delà où il est devenu un ange.
Il doit d'abord s'habituer à l'idée qu'il est mort, et ensuite à son nouvel univers, loin d'être aussi calme et pacifique qu'il aurait cru.
Les anges doivent survivre en se nourrissant des sentiments des humains, qui leur apparaissent sous forme de brume bleue ou rouge. La brume bleue traduit la joie, l'amour, la rouge représente la colère. Ils deviennent des anges rouges ou bleus en fonction de leur choix de « nourriture » qui confortent ce qu'ils éprouvaient en tant qu'humains.
En voulant enquêter sur sa mort, Jeremy rencontre Allison, une humaine, qui a été témoin de son meurtre et qui est recherchée par le tueur. Il essaie désespérément de la prévenir du danger mais il n'arrive pas à communiquer avec elle.
A force de rester près d'elle et de la découvrir, il va finir par en tomber amoureux, ce qu'il n'avait pas le temps de faire quand il était vivant, trop occupé par son boulot et sa réussite.
Mais que peut-il espérer, puisqu'elle est vivante, et lui un ange...?? Que vont-ils devenir ?
Le commanditaire de son meurtre n'est pas celui qu'il croit, et pas pour les raisons qu'il croit...
Jeremy était déjà surdoué en tant que vivant, mais il va développer des capacités extraordinaires et se révéler en fait un ange au destin particulier...
 
J'ai adoré cet univers où les anges sont beaucoup liés aux humains : ils doivent se nourrir de leurs sentiments et peuvent même les provoquer, les humains sont influencés par les anges sur leurs décisions...seul un voile les sépare...c'est une conception de l'au-delà qui se rapproche assez de celle que j'imagine...
Jeremy est un personnage très réussi : il a fallu qu'il meure pour comprendre ce qui était important dans la vie ! Heureusement, une nouvelle « vie » et de nouvelles opportunités s'offrent à lui dans cet autre « monde ».
Allison se révèle également surprenante, même si ses décisions peuvent nous faire bondir parfois.
Mais ce n'est pas seulement leur destin qui est en jeu, mais celui de toute l'humanité, c'est l'histoire de la lutte entre le bien et le mal, une lutte de contrôle et de pouvoir.
Alors même si certains dénouements sont un peu trop faciles et rapides, je me suis laissée embarquer quand même !
 
Toutes les sensations et tous les sentiments décrits avec précision nous rendent cet univers si particulier très réel. Chaque titre de chapitre associe le sens du goût avec un sentiment « le goût du désir », « le goût de la peur »...
Le sens de la vue est mis en valeur avec les brumes de différentes couleurs qui sont également liées aux sentiments éprouvés, qui rappellent les couleurs des auras.
 
En évoquant une manipulation mentale angélique, l'auteur fait tout de même passer l'idée que nos esprits peuvent être facilement contrôlés, notamment par les programmes TV... « Laissé à lui-même, le vivant a tendance à se contenter de peu. Mettez-le régulièrement devant une télévision et vous avez un être qui devient presque amorphe. »
De même, j'ai beaucoup aimé les rencontres avec Einstein (et oui, on rencontre des personnalités dans l'au-delà ;)) et ses théories sur les champs magnétiques.
 
Cette histoire bouleversante, sur la vie, la mort, l'amour, nous donne envie de profiter de la vie, et nous montre que les sentiments peuvent exister au-delà de la mort, ce dont je ne doute pas, même s'il s'agit ici d'un roman !
 
Citations
 
« La vie est dure sur Terre. Lorsqu'ils arrivent ici, les Anges sont fatigués. Alors n'avoir qu'à s'amuser, dormir ou passer du temps avec d'autres en se nourrissant de la Brume des vivants, c'est un soulagement pour eux. Pas de bagarre, pas de plus fort ou de plus faible, pas de compétition. Seuls ceux qui veulent se venger, qui sont obsédés ou fous de jalousie, d'amour ou de haine tentent de communiquer, de « revenir » chez les vivants. »
 
« Eh oui, ton problème, LE problème, c'est qu'elle est là-bas et toi ici. Séparés, distants, différents, incompatibles, mort et vivante, énuméra l'Ange bleu pour enfoncer le couteau dans la plaie. »
 
« L'amitié, l'amour tout ce qui existait sur Terre, tous les sentiments humains pouvaient exister ici aussi. Il en était maintenant convaincu. »
 
"Le désir est brûlant, il détruit tout sur son passage. Alors que l'amour est doux, tendre et il est constructif."

http://1.bp.blogspot.com/-rxWV7PGPJxA/UJZJc0PRgPI/AAAAAAAAD8M/WyPCuosZMkQ/s320/Challenge+-+IMAGINAIRE.jpg